Emmanuel TRICOT



 

J'ai toujours été attiré par les Arts-Martiaux depuis mon plus jeune âge. Le respect qui y régnait envers le Maître et l'élève m'a tout de suite plus. Quand je regardais la télé et que je voyais les films de combat cela me passionnait. J'ai passé ma jeunesse à admiré Bruce Lee, Chuck Norris et Jackie Chan.

 

J'ai fait mes premiers pas dans un Dojo à l'âge de 12 ans où j'ai étudié le Karaté Taï Jitsu à Armentières. J'ai la fierté d'avoir obtenu la ceinture verte dans cette méthode d'auto-défense. De même que ma participation à une compétition inter-club, m'a permis d'obtenir la 3ème place dans ma catégorie. Ce que je regrettais avant tout, c'est que dans les clubs, je ne retrouvais pas cette philosophie et cette discipline légendaire des Maîtres chinois. Devant la fermeture du club à Armentières, je suis parti à celui de la Chapelle d'Armentières pour poursuivre mon ascension technique. Après une participation à une compétition régionale qui fut concluante, je fus sélectionné pour représenter le club aux championnats de France à Alençon (Orne) ou j'ai savouré ma  4ème place dans ma catégorie. Petite fierté tout de même, car j'ai appris plus tard que j'ai battu des personnes ayant le niveau de ceinture noire. J'ai poursuivi la pratique jusqu'à ma ceinture marron. Ecœuré, j'ai quitté le club, parce que ma motivation  pour obtenir la ceinture noire n'était pas prise au sérieux et devant un professeur qui prime le favoritisme que voulez-vous faire ? Par principe et peut être avec l'espoir de trouver un club digne de ce nom, je me suis inscrit à celui d'Erquinghem/lys, mais lassé, après un an j'ai quitté cet environnement, avec l'ambition de trouver cette philosophie tant recherchée.

 

Grand Fan de Bruce Lee, c'est par le hasard d'une rencontre amoureuse que je vais faire la connaissance d'un homme qui va m'apporter l'invraisemblable. La rencontre avec ma future femme est à la source de la plus belle chose qui pouvait m'arriver, ma rencontre avec son beau-père, Monsieur DECLERCQ Christian. Avec prudence, je fus accepté par cette famille et pu à mon aisance découvrir le personnage qu'il est. Je peux vous assurer que dans les premiers temps je n'étais pas du tout à l'aise. Sa droiture, sa présence et son regard énigmatique vous calmez de suite. Avec le temps j'ai découvert un monde de rêve pour tout pratiquant en quête de tradition. J'étais tombé  dans un monde qui pour moi n'existait pas, si ce n'est que dans mes pensées. De plus, être accepté par un Maître de cette envergure tout en sachant qu'il est le représentant officiel en tant que Président d'un fan club à la Mémoire du Petit Dragon (Bruce Lee) en France, c'est fantastique.

 

Cet homme m'a fait confiance, et de Lestrem à La Chapelle d'Armentières, je le suis partout pour bénéficier de son enseignement qui ne s'arrête pas à la porte d'un Dojo. Partout quand il parle, il expose sa philosophie ou plutôt celle que lui ont transmit ses Maîtres avec respect et diplomatie. Aujourd'hui il m'a nommé (Elève Assistant) pour récompenser ma fidélité, mais davantage pour le respect des concepts qu'il a lui-même reçu.

 

Actuellement j'étudie le Kung-fu Shaolin Tao  pour obtenir mon 7ème Grade. Dans les arts martiaux internes, après la Laojia Tai Chi style(Yang), j'étudie la forme (Chensi)  tout en poursuivant l'étude des applications martiales et les méditations Taoïstes et de surcroît le Qi Gong en 26 mouvements. Dans un autre domaine qui me plait beaucoup (les arts martiaux philippins) j'ai par le biais de mon maître fait la connaissance du Sifu Salem ASSLI. J'ai participé à 4 stages sous sa direction (Lestrem et Marcq-en-Barœul).  Mais ma plus grande fierté, c'est l'étude de la Laojia à l'épée du style (Yang). Je viens de faire mes premiers pas dans cette méthode qui vous apprend tellement de chose sur vous-même, que c'est en le vivant que l'on peut  comprendre la force qui réside dans la philosophie des arts martiaux chinois, dont j'espère un jour être le fier descendant.

 

Son élève Emmanuel.

 



Noël 2009, Mon Maître (DOO LAE SUNG) m'a officiellement remis mon épée de Tai Chi.